Once upon an End
Ce forum n'a jamais été et ne sera jamais ouvert au public. C'est un forum privé où seules les personnes qui y sont conviées peuvent s'inscrire. Il existe des tas de bons forums, nous vous proposons de passer votre chemin pour vous y rendre. Merci de votre compréhension.


our words, our worlds
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I want so much more than they've got planned - Morgan & Anne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

NAO ♥ Love Is A Dangerous Game To Play

ღ╭ Anne Fraser ╮ღ


☆ MESSAGES : 12
☆ ARRIVE(E) DEPUIS : 20/08/2016
MessageSujet: I want so much more than they've got planned - Morgan & Anne   Mar 28 Fév - 11:49

I want so much more than they've got planned
Morgan & Anne
I want much more than this provincial life
I want adventure in the great wide somewhere
I want it more than I can tell

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




Il était rare qu’Anne se lève avant que les domestiques n’arrivent. Son mari avait pris l’habitude d’envoyer du monde la réveiller parce qu’il savait que sa femme aimait rester au lit. Et il n’aimait pas s’entendre dire qu’il était marié à une fainéante, ce n’était pas terrible pour son image. Et si Anne avait cédait sur bien des choses, elle n’avait jamais cédé là dessus. Depuis onze années, elle était mariée, et pourtant, depuis onze ans, elle dormait seule. Son époux avait fait le choix de venir s’installer au château Fraser. Dans l’espoir que les gens s’y habituent et le nomme chef de clan à la suite du père d’Anne probablement. Durant les premières années de vie « commune », il la rejoignait parfois le soir dans son lit à elle. Mais après quelques années ainsi, et alors qu’elle n’était jamais tombée enceinte, il avait fini par ne plus venir. Anne ne le voyait qu’une fois par mois environ, comme s’il tentait encore désespéramment d’avoir un héritier. A son âge, il était honteux qu’elle n’ait toujours pas procréé. Et pour cela, elle était mal vue. A vrai dire, son mari ne l’avait épousée que parce que cela le plaçait en tête de liste pour les prochaine nomination de chef de clan. Si elle ne lui donnait pas d’héritier, il finirait sûrement par se débarrasser d’elle une fois qu’il serait enfin au poste qu’il convoitait tant.

Sur ces pensées, Anne soupira et termina de se démêler les cheveux. Quand les domestiques entrèrent, elles furent presque choquées de la voir déjà debout. Cela fit rire Anne. Elles discutèrent toutes les trois. Ses femmes de chambre l’aimaient beaucoup, Anne avait toujours été gentille et les considéraient presque comme des amies. Même si sa haute naissance faisait qu’elle ne pouvait pas s’empêcher de donner des ordres, elle ne s’était jamais montrée méchante. Une fois sa peau nettoyée et une robe couleur lavande, assez simple, sans dentelle, et plutôt pratique pour se déplacer, fut enfilée, une domestique lui tressa les cheveux.

En vérité, Anne était tout excitée aujourd’hui, bien plus qu’elle ne l’avait jamais été. Son quotidien monotone allait être brisé par quelque chose de nouveau. Si au départ elle s’en était voulu d’avoir interpellé l’étranger, maintenant elle était satisfaite d’elle. Elle avait eu peur que sa vie ne soit en danger. Mais son père, dans sa grande clémence, avait décidé de lui laisser une chance. En échange des impôts qu’il n’avait jamais payé au clan, il devait venir travailler tous les jours pendant deux mois au château, sous les ordres d’Anne, et se rendre utile. Il avait le choix entre rentrer chez lui, dans les bois, ou dormir dans la grande, avec les domestiques. Anne ne savait pas ce qu’il avait choisi et à vrai dire, elle avait même peur qu’il n’ait fui et ne revienne pas aujourd’hui. On lui avait laissé un délai de trois jours pour mettre ses affaires en ordre, aujourd’hui il devait venir travailler. C’était une grande chance que lui offrait le chef de clan. Parce que s’il remboursait ce qu’il devait en travaillant, il ferait partie du clan, et aurait droit à la protection des Fraser tout en ayant l’asile. Mais si on finissait par découvrir qu’il n’était qu’un espion, Anne ne donnait pas cher de sa vie…

Quand elle fut prête, elle courut à la cuisine se chercher des biscuits encore chauds et partit vers la cour du château, près des écuries, là où l’étranger devait revenir. Elle ne savait pas pourquoi elle était tant excitée de le revoir. Peut être simplement parce que cela changerait son quotidien ? Ou bien pour une tout autre chose ? Ses pensées divaguèrent et elle se souvint de son regard. Elle en frissonna. Cet homme n’avait pas le même regard que les autres. Il était peut être étranger, mais lui au moins ne lui avait pas dit, à travers son regard, « tu n’es bonne à rien ». Croquant dans son biscuit, Anne observa les lieux autour d’elle. Elle grimaça quand elle vit un des hommes du clan se placer derrière elle. Elle avait beau courir à toute allure, un homme la retrouvait tout le temps pour venir la protéger. Comme si elle avait besoin d’être protégée à l’intérieur du château. Etant petite, on la laissait faire tout ce qu’elle désirait tant qu’elle restait dans l’enceinte protectrice. Elle soupçonnait fortement son mari d’envoyer ses hommes plus pour l’espionner que pour la protéger. Son père ne lui envoyait quelqu’un que lorsqu’elle sortait du château.

Enfin, elle l’aperçut. Anne avala rapidement sa dernière bouchée et se redressa. Elle n’avait pas l’air d’une princesse comme on peut les imaginer, avec des couronnes et des dentelles en or. Les Fraser étaient des gens plutôt bruts d’aspect. Mais Anne aimait la soierie et être distinguée comme l’étaient les Françaises. Alors sa façon d’être voguait entre ces deux aspects. Elle avait le trait raffiné, elle contrôlait sa façon de parler, elle portait de jolis tissus. Et pourtant, ses robes du quotidien étaient taillées de façon à être pratiques pour marcher, monter à cheval et traverser les étendues de boue. Une Anglaise de haute naissance l’aurait trouvé ridicule ainsi. Le maquillage n’existait pas dans les Highlands et de toute façon, quel usage en aurait-elle eu au milieu de tout ce crottin de cheval ? En fait, elle faisait un peu tâche au milieu de ce décors bourrin. Certains la disait trop naïve. Pour les Fraser, elle faisait n’importe quoi et n’était pas à sa place ainsi, pour les autres pays, elle ne resterait à jamais qu’une Ecossaise mal habillée. Anne se demanda si Morgan la trouvait inférieur aux Anglaises qu’il avait connu. Elle secoua la tête et se reprit, l’accueillant avec un large sourire :

« Bonjour sassenach ! »
Made by Neon Demon

~Welcome on my mind~



Gotta feeling that I'm going under
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Your words cut deeper than a knife
Now I need someone to breathe me back to life
Revenir en haut Aller en bas

avatar

SIRY ☆ Make your life a dream, and a dream a reality

ღ╭ Morgan S. Baker ╮ღ


☆ MESSAGES : 13
☆ ARRIVE(E) DEPUIS : 16/08/2016
☆ EMPLOI DU PERSONNAGE : Aucun / Vendeur de cuir
☆ PARTICULARITE : Aucune
MessageSujet: Re: I want so much more than they've got planned - Morgan & Anne   Mar 28 Fév - 17:26

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

I'm a stranger in a strange land...



Je détestais être pris au piège et c'était exactement ma position actuel. Et pourtant après avoir quitté la salle, on me relâcha. Enfin dans le sens où j'avais le droit de choisir entre dormir dans la grange du château ou retrouver ma cabane. J'avais eu le droit également à trois jours pour rassembler mes effets personnels et venir vivre au palais. Tout ça pour le compte de madame la princesse. Un sourire dédaigneux traversa mes lèvres alors que je sortais de la cour intérieur du palais, un écossais me suivant comme mon ombre. Il ne parlait pas, ne faisait rien. Il ne faisait que me suivre du regard et me .. suivre tout court.

J'étais arrivé à l'entrée du village où se trouvait les écuries et je montais mon cheval. Il en fit de même avec le sien. Il m'aurait tellement été aisé de le perdre dans la forêt. J'aurais put le tuer, le semer, tout faire. Je connais cette forêt comme ma poche. L'idée était clairement tentante. Fuir loin d'ici. Loin de ce pays.

Mais pour aller où? Bonne question.

Je soupirais, tiraillé entre ces deux extrêmes et finalement je soupirais et fit avancer mon cheval au pas. Après une heure de marche, on arriva finalement dans la clairière où j'avais établi ma cabane. Quelque chose de tellement rudimentaire mais bien plus chaleureux que ce château au cœur de pierre. Je descendis et entra, rassemblant le peu que j'avais sous l’œil scrutateur de l'écossais. Je lui affirmais alors que je posais un tissu enroulé sur le dos de mon cheval.

-Pourrais tu m'aider au moins?

Sa seule réponse fut le silence et un regard fixe et lourd de sens. Au dernier moment il cracha au sol comme pour me spécifier que je ne valais rien. Je soupirais en baissant les épaules et monta de nouveau à cheval. Avant de tourner au virage, je fixais la cabane. Je n'y remettrais peut être jamais les pieds... Je soupirais et suivit l'écossais jusqu'au village. J'avais choisis de dormir dans la grange, avec les chevaux. Dans le seul but de leur montrer ma bonne foi. Mais la leur, et leurs clémence à mon égard, me surprit encore plus. Comment peuvent il me laisser trois jours? Comment peuvent il me laisser choisir? A leur place, les anglais m'aurait jeté au fers sans autre forme de procès.

Les deux jours furent simple. Je restais enfermé dans la grange la nuit, en veillant à avoir mon couteau sur moi. Sait on jamais, certains serait bien capable de venir m'égorger pendant la nuit au vue de leurs regards plus que hostile. Et la journée se résumait à aller aux écuries et m'occuper des chevaux. Je discutais avec le palefrenier mais cela se résumait à des phrases courtes et rapides avant qu'il ne prenne la fuite, de peur, certainement à ce qu'on l'assimile avec l'étranger ou le sassena... quelque chose. C'était la première fois que j'entendais ce mot et pourtant le gaélique ne m'était pas étranger. Certainement une insulte.

Le matin du troisième jour, on vint me réveiller. Deux servantes étaient venus et m'avait hurlé dessus. Il faisait à peine jour dehors. Je me levait d'un bond alors qu'elle commençaient à me déshabiller en mettant mes vêtements plus loin. Oye! On se calme! Et sans attendre, elles me jetèrent deux seaux d'eau froide sur la tête. Oh bordel. Elles me lavèrent et me passèrent un drap de coton épais avant de me donner des habits propres et secs. Apparemment il fallait être bien propre sur soi... Ma tignasse brune n'avait échappé à leurs regards et fut bien vite raccourci jusqu'à la nuque. Je grognais quand je voyais mes cheveux au sol mais ne dit rien et accepta sans condition. Je mis les vêtements donnés qui se résumait à un pantalon en coton épais brun et une chemise blanche. J'étais complètement ridicule.

Mais déjà le jour était levé. Je remontais les manches jusqu'au coude et remis mon manteau de peau sur les épaules. C'est qu'il faisait pas chaud le matin! Apparemment je serais présenté à je ne sais qui pour que me donne tant de préparation. J'ignorais d'où venait cet ordre ou si c'était simplement la coutume mais quoi qu'il en soit, je commençais à paniquer légèrement. Non en fait, complètement. Le moindre faux pas, le moindre travers me sera forcément reproché. Je sortais de la grange d'un pas vif. Il fallait que je sorte de là. Mais au lieu de tomber sur une cour déserte, il y avait la princesse en personne et un garde.

Cela eu le don de me stopper net quand elle m'adressa un large sourire et me lança un bonjour. Je fronçais les sourcils sur le coup et l'observa plus en détails. Ses cheveux étaient tressés et elle portait une robe violette qui lui allait parfaitement. Je ne répondis pas tout de suite mais apparemment le garde n'était pas de cet avis et son raclement de gorge me fit comprendre que je devais le lui redonner. Je m'approchais de la jeune femme et m'inclina à l'anglaise, seule façon que j'avais apprise de toute manière.

-Bonjour à vous!

Je me redressais, faisant largement une tête de plus qu'elle. Je lui rendis tout de même son sourire.

-J'ignore comment m'adresser à vous alors pardonnez ma maladresse.

Et j'étais sincère. Je n'étais que son servant après tout, selon le terme et l'accord conclu avec son père. Accord qui j'espère passera bien vite pour que je puisse m'enfuir.

© charney

~Welcome on my mind~

Revenir en haut Aller en bas

avatar

NAO ♥ Love Is A Dangerous Game To Play

ღ╭ Anne Fraser ╮ღ


☆ MESSAGES : 12
☆ ARRIVE(E) DEPUIS : 20/08/2016
MessageSujet: Re: I want so much more than they've got planned - Morgan & Anne   Dim 19 Mar - 13:29

I want so much more than they've got planned
Morgan & Anne
I want much more than this provincial life
I want adventure in the great wide somewhere
I want it more than I can tell

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




Sa haute naissance l’avait habituée à ce qu’on la salue au passage, en général un simple hochement de tête était suffisant sur ces terres. On demandait juste au peuple d’être courtois et bienveillant envers la famille qui dirigeait le clan. Mais Anne n’avait jamais quitté les Highlands. Tout ce qu’elle connaissait de l’extérieur venait de ses livres ou de ce qu’elle entendait de la part des voyageurs et des ménestrels qui passaient par là. Elle s’était toujours sentie chanceuse d’être là où elle était. Elle mangeait relativement à sa faim, elle n’avait pas froid à l’intérieur du château, elle avait toujours eu de jolis vêtements et de beaux bijoux qu’elle mettait lors d’événements spéciaux et elle était traitée avec un minimum de respect par le peuple même si c’était beaucoup moins le cas par les gens de haute naissance qui la regardait comme une jument boiteuse. Pourtant, Anne ne se satisfaisait pas de sa vie. Plus raffinée que tout cela, elle rêvait de châteaux à la Française, de cours à l’Anglaise. Elle rêvait de se faire courtiser par de beaux chevaliers et de beaux comtes, d’avoir une bibliothèque pleine de livre intelligents. Et pourtant tout cela n’était pas la vie des Ecossais. Ils étaient plus bruts, plus froids, pensaient à la guerre avant le reste. Leur vie difficile les rendaient aussi méfiants et tut ce qui pouvait mettre en avant le « paraître » n’avait pas sa place chez eux. Seuls les gens de haute naissance portaient des vêtements un minimum colorés. Cette vie, Anne avait l’impression de ne pas en faire partie. Elle détestait ce qu’on attendait d’elle, elle détestait être simplement Anne Fraser…

Mais ces idées ne l’aidaient pas à avancer. Il fallait qu’elle chasse ce genre de choses de son esprit. Sa vie était faite ainsi et elle devait la vivre quoi qu’il arrive. Alors autant profiter du peu de choses qui s’offraient à elle. Et aujourd’hui, elle était satisfaite d’avoir quelqu’un avec qui passer sa journée. Même si cette personne semblait beaucoup moins ravie !

Anne haussa un sourcil quand il s’inclina devant elle. Elle pencha légèrement la tête sur le côté et ne put s’empêcher de demander, curieuse :

« Avez vous donc fait partie d’une cour particulière ? Oh ! Avez vous visité des châteaux anglais ? »

Le garde derrière elle toussota, pour se faire remarquer, indiquant par là qu’il n’appréciait guerre la tournure de la conversation. Anne soupira puis rit à ce que disait l’étranger :

« Personne ne s’inquiète de la façon dont on s’adresse à moi ici. Mais puisque vous êtes étranger, on vous fera croire que votre tête dépend de la façon dont vous me parler. »

Un sourire bienveillant plus tard et elle ajouta :

« Un simple « Bonjour madame » et tout ira bien. »

Anne se souvint enfin de la raison de sa venue ici.

« Alors, on m’a demandé de vous trouver ds choses utiles à faire, pour que vous payez vos dettes. Mais on ne m’a pas précisé quoi exactement. Alors vous allez m’accompagner à l’orphelinat du village aujourd’hui. J’ai des choses à y faire, et cela évitera que j’embauche quelqu’un du château. »

Elle fit un pas vers les portes du château avant de se tourner vers le garde, furieuse :

« Croyez vous cet homme assez stupide pour m’attaquer dans le village, à la vue de tout le monde, alors que des gardes se trouvent à chaque coin de rue ? Fichez moi donc la paix et rendez vous utile ailleurs ! »

Anne grogna en partant vers le village. Décidément ce n’était pas tout le temps pratique d’être une Fraser.
Made by Neon Demon

~Welcome on my mind~



Gotta feeling that I'm going under
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Your words cut deeper than a knife
Now I need someone to breathe me back to life
Revenir en haut Aller en bas

avatar

SIRY ☆ Make your life a dream, and a dream a reality

ღ╭ Morgan S. Baker ╮ღ


☆ MESSAGES : 13
☆ ARRIVE(E) DEPUIS : 16/08/2016
☆ EMPLOI DU PERSONNAGE : Aucun / Vendeur de cuir
☆ PARTICULARITE : Aucune
MessageSujet: Re: I want so much more than they've got planned - Morgan & Anne   Ven 7 Avr - 13:07

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

I'm a stranger in a strange land...



C'était malsain, c'était peut être malhonnête et fourbe et cruel mais je jouais la carte de l'homme irréprochable pour éviter de perdre ma tête dans la seconde. Je n'avais pas besoin de cela et je tenais réellement à vivre encore un bon moment. Alors quitte à être apprécié de la princesse. Elle semble être la seule dans ce château à s’intéresser à mon sort. Autrement que pendu au bout d'un corde. C'est pourquoi je suis resté courtois en m'inclinant devant elle, comme on me l'as appris de manière anglaise, tout en m'excusant. Je me doutais bien que mes manières ne plairait pas. Mais j'avais pris l'habitude de ma forêt et de ne parler que très peu et me voilà projeté dans un milieu que je ne connaissais pas.

L'horreur.

C'est en me relevant que je croisais son regard bleu, plein de curiosité alors que sa tête penchait sur le côté. Sa spontanéité me surpris. Il était rare de voir un tel trait de caractère dans les personnages de haut rang. Tout est calculé, au millimètre près et ne laissait pas la place à l'improvisation. Le fait que le garde intervienne prouve clairement que j'avais raison. C'était un trait que même ici, on acceptait pas. Elle ria de mes excuses et la suite de ses propos me fit froncer les sourcils. Personne ne s’intéresse à elle? Elle devrait être importante au contraire! Si de ce que je comprend, elle est la fille du chef... J'allais répondre mais elle continua sur sa lancée et avec un regard doux, me lança qu'un simple bonjour suffira.

Je la laissais continuer de parler, sans rien dire et elle m'expliqua alors ce que je devais faire... L'accompagner? Quoi? Je m'offusquais de cet ordre.
Je n'étais pas un vulgaire chien que l'on traînait derrière soi et que l'on rangeait gentiment dans sa niche! Elle m'expliqua que ce serait plus simple que d'embaucher du personnel du château. Et sans attendre de réponse de ma part, elle se dirigea vers son garde pour lui parler alors que moi, je ne bougeais pas d'un poil. La sensation horrible d'avoir les pieds et poings liés revint en force et ma mauvaise humeur avec.

-Pour répondre à toute vos questions, Princesse, je n'ai fait partie d'aucune quelconque cours ou château anglais, se sont des gestes que l'on apprend aux soldats. Je trouve regrettable cette façon de penser ici.
Vous êtes forcément importante puisque vous êtes la fille du roi. Quelques soit le titre qu'il porte, vous êtes sa fille. Sans vous, il n'aurait pas de successeur à son clan.


Je ne la regardais pas dans les yeux et j'avais prononcé ses paroles avec froideur et finalement me mis en route pour descendre vers le village sans forcément l'attendre au début mais je ralentis la cadence pour être à son niveau.

- J'ai vite compris qu'entre votre père et vous, les relations n'étaient pas bonnes?

C'était une question pour en savoir d'avantage sur elle et les Fraser en général. Je n'étais pas un espion loin de là mais parler ainsi à sa propre chair et à son propre sang... Cela m'étais resté en tête pendant trois jours.
Trois longs jours...

© charney

~Welcome on my mind~

Revenir en haut Aller en bas

avatar

NAO ♥ Love Is A Dangerous Game To Play

ღ╭ Anne Fraser ╮ღ


☆ MESSAGES : 12
☆ ARRIVE(E) DEPUIS : 20/08/2016
MessageSujet: Re: I want so much more than they've got planned - Morgan & Anne   Mer 24 Mai - 11:54

I want so much more than they've got planned
Morgan & Anne
I want much more than this provincial life
I want adventure in the great wide somewhere
I want it more than I can tell

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




Sa curiosité maladive l’avait bien souvent menée à tout un tas de problème depuis l’enfance. Elle avait plusieurs fois tenté de s’en extirper, de se calmer, d’accepter sa condition, mais c’était plus fort qu’elle. De la même manière que des drogues agissent sur le cerveau, la curiosité d’Anne l’empêchait de réfléchir de trop et la poussait à aller de l’avant, à poser des questions, à sortir des sentiers battus qui étaient les siens. Si autrefois son père trouvait cela mignon, vu son âge aujourd’hui, c’était plutôt considéré comme un grand défaut. Une fille de chef de clan se doit de rester dans les rangs, d’obéir à son mari, d’être là pour sa famille et de donner une bonne image à son nom. Rien d’autre. Et voilà que maintenant, elle posait tout un tas de questions à l’étranger. C’était comme une source de nouvelles idées, de nouvelles choses, dont elle connaissait vaguement l’existence. Elle avait envie de tout savoir. Ce château semblait si petit pour elle…

« Oh alors tous les soldats reçoivent des cours pour apprendre à parler à des personnes de rangs supérieurs ? Ce n’est pas le cas ici ! Disons plutôt que c’est instinctif. Les gens savent à qui ils ont le droit de parler ou non, mais personne ne leur enseigne la manière de le faire. » Elle fronça les sourcils avant de sourire en coin en prenant un air de confidence : « Cela dit, beaucoup de personnes, même au château, devrait également prendre des cours sur leur façon de parler. »

Anne rit de sa propre bêtise, avant de se mordre la joue en voyant son air de mauvaise humeur. Elle marcha tranquillement vers le village, à ses côtés, alors que le garde les regardait de loin, ne sachant visiblement pas ce qu’il était censé faire. Anne réfléchit à la façon de tourner les choses. S’il était ici pour espionner, n’était-elle pas en train de lui fournir tous les éléments dont il avait besoin ? Cela dit, qui se servirait de la fille du chef, dont personne ne veux connaître l’avis, pour faire une percée dans le clan ?

« Et bien disons que ça ne fonctionne pas vraiment comme ça ! Au sein d’un clan, il y a un Grand Conseil. C’est ce conseil qui décide, à la mort du chef, de qui reprendra les rennes. Alors souvent, c’est l’héritier de l’ancien chef oui. Mais il arrive parfois que d’autres soient choisi. Par exemple, si le chef n’avait qu’une fille ou qu’un jeune fils, le Conseil va choisir un de ces neveux. On essaie quand même de rester au sein de la famille. Mais Fraser n’est qu’un nom de clan. Je porte ce nom car mon père l’a porté avant moi. Mais en imaginant qu’un de mes cousins reprennent la succession de mon père, il prendrait ce nom, même s’il ne le porte pas aujourd’hui. Si son père vient d’une autre famille, il devra oublier son nom pour adopter le notre. Avoir une fille n’est donc pas la meilleure des choses. A moins qu’elle ne se trouve un mari digne de prendre la suite. Dans ce cas, le chef peut donner son avis au Conseil, mais c’est toujours ce dernier qui choisit au final. »

Anne haussa les épaules à ce qu’elle venait de raconter. Ça lui paraissait logique à elle, parce que ça avait toujours été comme ça :

« Et puis ensuite, tous les chefs de familles qui vivent sous la protection du clan doivent venir jurer fidélité et obéissance au nouveau chef de clan. Il arrive parfois que quelqu’un ne soit pas d’accord avec la décision du Conseil, s’il estime qu’une personne, plus proche de l’ancien chef, méritait sa place au Conseil. Dans ce cas, le Conseil décide et s’il n’y arrive pas, c’est un combat entre les deux prétendants chefs qui détermine la solution. La seule façon de devenir chef serait de se faire élire par le Conseil, ou de tuer le chef actuel, mais cela ne garantit par le siège du chef, si les gens veulent votre mort derrière. En soit, avoir une héritière ne garantit pas la succession à mon père. C’est pour ça qu’il se rapproche de mon mari... »

Elle arriva au village en contrebas et fronça les sourcils à la question. Elle partit doucement vers l’orphelinat qui était aux abords de la ville :

« Mon père m’aime énormément, je le sais. Lorsque j’étais enfant, nos partagions beaucoup. Mais je suis la seule enfant qu’on lui ait donné, alors je pense que sa frustration a grandi avec moi. Il aurait aimé avoir un fils à qui enseigner les règles d’un chef de clan. Ca l’a remotivé quand je me suis marié. Il a trouvé en mon époux un héritier potentiel et lui apprend tout ce qu’il sait. Avec l’appui de mon père, il ne fait aucun doute qu’il prendra sa place. Sauf si le Conseil en décide autrement. Lorsque j’étais petite, mon père m’a offert tout ce que je voulais. Je pense qu’on son âge aujourd’hui le pousse à penser comme les autres : je ne suis qu’une femme incapable de lui donner un petit fils... »

Sans cérémonie, elle entra dans l’orphelinat. Aussitôt des dizaines d’enfants virent l’entourer. Anne se mit à genoux devant eux pour les prendre dans ses bras. Quand elle eut dit bonjour à tout le monde, elle partit voir la bonne sœur qui s’occupait de tout ce monde et lui demanda si elle avait besoin de quoique ce soit :

« Oh Madame Anne, depuis deux semaines il pleut continuellement dans l’orphelinat. Le toit s’est fissuré depuis la dernière tempête et aucune homme du village ne trouve le temps de venir nous aider pour le réparer, du moins pas sans rémunération. Et je suis incapable de le faire moi même, vous savez à mon âge on n’a plus les mêmes capacités. »

Anne leva les yeux vers les éclaircit au-dessus de la charpente de ce grand bâtiment où es courants d’air régnaient :

« Je vois... »

Elle partit avec la bonne sœur dans un local à côté et revint avec du matériel, planches, marteaux, etc. Puis elle se tourna vers l’étranger avec un sourire en coin :

« Pensez-vous pouvoir vous rendre utile en réparant le toit ? »


Made by Neon Demon

~Welcome on my mind~



Gotta feeling that I'm going under
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Your words cut deeper than a knife
Now I need someone to breathe me back to life
Revenir en haut Aller en bas

avatar

SIRY ☆ Make your life a dream, and a dream a reality

ღ╭ Morgan S. Baker ╮ღ


☆ MESSAGES : 13
☆ ARRIVE(E) DEPUIS : 16/08/2016
☆ EMPLOI DU PERSONNAGE : Aucun / Vendeur de cuir
☆ PARTICULARITE : Aucune
MessageSujet: Re: I want so much more than they've got planned - Morgan & Anne   Mar 6 Juin - 17:16

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

I'm a stranger in a strange land...



L'entendre parler de son clan faisait oublier ma mauvaise humeur. La curiosité prenait finalement le dessus sur tout autre sentiments. Quand elle parlait, sa voix s'animait avec son visage. Passant du sérieux avec une voix presque professorale à un visage plus nostalgique avec une voix douce.
C'était étrange de voir autant de trait de caractère simples et naturels alors qu'en Angleterre, tout n'est que jeux, complot et prises de pouvoirs par les mensonges et les faux semblants. Bien sur, des nobles, je n'en ai pas vu beaucoup mais assez pour comprendre ce principe. Même certains gardes haut gradé le sont. Englués et cachés sous leurs masques et leurs fards, on se demanderait presque si ils sont capable de l'enlever. Alors voir quelqu'un avec un certains rangs et aussi naturel est anormal.

Je continue de l'écouter sans l'interrompre une seconde. Et sans m'en rendre compte nous étions arrivés au village. L'orphelinat se présentait un peu plus loin et alors que je lui demandais comment était sa relation avec son père,
elle n'hésita pas une seconde à m'en parler. Je comprenais ce point de vue bien sur mais je n'ai jamais été très proche des miens. Un voile passa devant mes yeux quand je repensais encore à eux en Angleterre. La lettre de ma trahison a du leurs parvenir depuis longtemps et je me demandais encore si ils étaient de ce monde. Peut être pas... Je me secouais la tête et entra à la suite de la princesse. Il faisait assez sombre, mais e put discerner Anne prendre ces enfants dans ses bras en se mettant à leurs niveaux.
Un sourire glissa sur mes lèvres. Elle agissait plus comme une dame du peuple que comme une dame de la cour. Alors qu'elle parlait à la bonne sœur, quelques gamins me regardait avec suspicion, d'autres avec curiosité.
Je n'aimais pas les enfants. Mais cela ne m'empêchais pas d'avoir un sourire pour eux.

Anne me fit relever les yeux vers elle quand elle s'adressa à moi. Je n'avais pas suivit un mot de leurs conversations et je levais les yeux vers le trou dans la toiture. Je haussais les épaules et rebaissa le regard vers Anne.
Un sourire aux lèvres, je lui affirme.

-Je suis pas charpentier mais je peux voir ce que je peux faire!

Je m'approchais d'elle et pris les planches et le marteau de ses bras doucement. Je me dirigeais vers le toit et attrapa l'échelle qui était contre le mur pour la poser sur la poutre principale et accéder à la charpente. Je profitais de ce moment pour demander à Anne.

-Donc si j'ai bien compris Princesse, c'est donc le Conseil qui décide de qui il va élire pour être à la tête du clan et cette personne en prend le nom c'est bien ça? Une femme peut elle être désignée pour être à la tête de son clan? Et si oui, pourquoi votre père ne vous nomme t-il pas auprès du conseil plutôt que votre mari?

Je regardais le trou dans le toit. Une des planche retenant la chaume c'était brisé créant un trou dans la toiture. Quelques planches devrait suffire à combler le trou le tant qu'un charpentier y regarde de plus près. Je cloue alors la première planche et continue à lui poser des questions, curieux.

-Si votre père vous aime il ne devrait pas penser cela de vous.
Vous êtes avant tout sa fille avant d'être princesse. Je ne veux pas vous offusquer mais si il l'as oublié, c'est qu'il ne vous mérite pas.


Peut être y étais je aller un peu fort? Je préfère garder le silence pour le moment et continuer à boucher le trou avec les quelques planches en gardant le silence pour ma part. Je termine en descendant l'échelle que je repose contre le mur et je redonne le marteau à la bonne sœur qui m'avait regardé tout le long de l'opération avec un œil sévère. Je lui affirme alors.

-J'ai fait ce que j'ai put. Cela devrait tenir le temps qu'un charpentier vienne regarder de plus près et répare correctement le toit.

© charney

~Welcome on my mind~

Revenir en haut Aller en bas

avatar

NAO ♥ Love Is A Dangerous Game To Play

ღ╭ Anne Fraser ╮ღ


☆ MESSAGES : 12
☆ ARRIVE(E) DEPUIS : 20/08/2016
MessageSujet: Re: I want so much more than they've got planned - Morgan & Anne   Mer 21 Juin - 11:32

I want so much more than they've got planned
Morgan & Anne
I want much more than this provincial life
I want adventure in the great wide somewhere
I want it more than I can tell

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




En arrivant à l’orphelinat, Anne se rendit compte qu’elle parlait pus qu’elle ne l’aurait du. Une femme ne doit pas embêter un homme avec ses histoires sans intérêt. Pourtant, Anne était une grande bavarde. Quand on lui laissait l’opportunité de parler, elle le faisait sans hésiter. Mais ça n’avait pas été le cas depuis tellement longtemps. Au château, tout le monde la connaissait maintenant, et tout le monde se fichait bien de ce qu’elle pouvait penser. Elle et ses idées révolutionnaires. Personne ne la comprenait et tout le monde la trouvait débile. Alors avoir un inconnu à la maison la remplissait de joie, bien qu’elle se demande pendant combien de temps encore il supporterait de l’écouter parler. Il était clair qu’il craquerait d’un moment à l’autre, comme tous les autres. Mais lui n’oserait pas la remettre à sa place. Elle avait beau n’être qu’une femme, elle restait la fille du chef, on lui devait un minimum de respect.

Quand il accepta d’essayer de réparer le toit, Anne afficha un sourire satisfait. Personne ici ne se souciait de l’orphelinat. Anne l’entretenait depuis longtemps avec ses propres ressources. On considérait que ces enfants sans familles deviendraient plus des mendiants que de futurs soldats ou paysans utiles. Alors personne ne les aidait. Anne, elle, avait compris que ce serait ces enfants qui deviendrait un jour le peuple du clan, et que c’est en prenant soin d’eux qu’ils aimeraient leur chef. Et puis elle aimait tout simplement passer du temps ici. Elle leva les yeux pour suivre la progression de l’homme qui grimpait à l’échelle. Elle savait que personne ne serait venu réparer ce toit avant au moins une bonne semaine, le temps qu’ils n’aient rien d’autre à faire au village. Au moins ce serait une bonne chose de faite.

Alors qu’il grimpait, l’étranger continua de poser des questions. Était-ce pour se renseigner ou par simple curiosité ? De toute façon, elle avait beau creuser, Anne ne voyait pas en quoi ses réponses pourraient être utiles à l’Angleterre, ce n’était pas comme si elle avouait que son père était Jacobite non plus.

« C’est bien ça. La tradition veut que le Conseil élise un descendant du chef actuel, mais rien dans la loi ne leur interdit d’en faire autrement. Mon arrière grand-père état chef de clan, mon grand-père et mon père aussi. Donc, si la tradition se poursuit, ce sera mon mari. »

Elle rit à la question et lui lança un regard amusé :

« Non. Enfin, aucune loi réelle n’interdit une femme d’être chef de clan. Mais ça ne s’est jamais fait, et ça ne se fera jamais. D’une part parce que les Higlanders sont bien trop attachés à leurs traditions et que ça ne s’est jamais vu. Et d’autre part parce que les hommes ici prennent bien soin que ça n’arrive jamais en ne nous éduquant pas pour tenir un tel rôle. »

Anne se mordit la joue en sentant le regard désapprobateur de la sœur qui tenait l’orphelinat. On ne devait pas dire du mal des hommes de notre clan. Mais cette sœur connaissait suffisamment Anne pour savoir qu’elle avait la langue bien pendue et qu’elle disait facilement ce qu’elle pensait. Plus personne n’y faisait attention, mais quand ça arrivait, elle se prenait toujours des remontrances. Anne lui sourit et la sœur leva les yeux au ciel avec un sourire d’indulgence, comme si elle priait pour son âme.

Puis la remarque sur son père la laissa sans voix. La visage relevé, elle l’observa mais ne sut quoi dire. Elle était persuadée que son père l’aimait plus que tout. Mais la charge de chef de clan était lourde sur ses épaules. Et elle comprenait pourquoi il s’éloignait d’elle, même si c’était douloureux. Depuis qu’elle était mariée, son père n’avait d’yeux que pour son époux, et à peine pour elle. Mais en même temps pourquoi en aurait-il eu ? La seule utilité d’Anne avait été d’amener un potentiel successeur. Maintenant elle était censée faire des enfants. Si elle en était incapable, elle ne servait vraiment plus à rien. Combien de temps encore la supporterait-on ? L’étranger ne pouvait pas comprendre. Une personne est moins importance qu’un clan entier.

La sœur récupéra les outils en lança un drôle de regard. Comme trop d’Ecossais, elle n’aimait pas les Anglais, et à sa manière de parler, il ne pouvait qu’en être un. Elle acquiesça à ce qu’il disait et Anne lui tendit quelques pièces :

« Faites donc venir un charpentier pour qu’il y regarde de plus près. »

Elle se tourna ensuite vers Morgan avec un sourire ravi :

« Merci ! Cela les protégera quelques temps. »

Ensuite, elle se dirigea vers le fond de la salle. Là, plusieurs enfants étaient alités. Anne attrapa les bouteilles de médicaments et se dirigea vers l’un des lits puis, versant un des contenu dans une cuillère, commença à donner le sirop à quelques enfants. Elle hésita avant de lever les yeux sur Morgan :

« La plupart d’entre eux ont perdu leur parents parce qu’ils se sont fait tués par des Anglais... »

Made by Neon Demon

~Welcome on my mind~



Gotta feeling that I'm going under
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Your words cut deeper than a knife
Now I need someone to breathe me back to life
Revenir en haut Aller en bas

avatar

SIRY ☆ Make your life a dream, and a dream a reality

ღ╭ Morgan S. Baker ╮ღ


☆ MESSAGES : 13
☆ ARRIVE(E) DEPUIS : 16/08/2016
☆ EMPLOI DU PERSONNAGE : Aucun / Vendeur de cuir
☆ PARTICULARITE : Aucune
MessageSujet: Re: I want so much more than they've got planned - Morgan & Anne   Ven 30 Juin - 10:56

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

I'm a stranger in a strange land...



Elle me répondit avec le sourire, son ton était à l'amusement. J'étais encore perché en haut et j'avais gardé le silence après mon jugement. Jugement sur son père qui manquait peut être de tact au vu de son silence. Il fit écho au mien alors que j'étais descendu de la charpente, outil en main. Je m'étais approché d'elle doucement alors que je terminais mes propos sur la charpente.
Anne prit les outils et l'indiqua à la mère supérieure alors que je reculais.


Les enfants venaient vers moi alors que quelques uns semblait plus curieux que d'autres. Je n'aimait pas les enfants et je restais complètement stoïque. Se fut Anne qui me sortit de ma concentration sur les enfants en me remerciant.

-Je n'ai pas fait grand chose... fis je sur un ton plus bourru.

Anne s'enfonça vers le fond de l'orphelinat et je la suivit alors que la mère supérieure ramenait les enfants en bonne santé vers une autre salle. Elle donnait un sirop à plusieurs enfants couché dans des lits. Je ne m'approchais pas trop non plus, n'ayant aucune envie de tomber malade maintenant. Quand elle parla, se fut un plomb qui tomba dans mon estomac. Je serrais mes poings alors que je baissais la tête, le souvenir de cette nuit hantant toujours ma mémoire.

Sans un bruit et sans rien dire, je fuis l'orphelinat. Je marchais jusque dehors où l'air était plus respirable. Étouffant je m'appuyais contre la paroi de pierre noire alors que j'inspirais à grand coup. Les anglais était des pourritures.
De rage j'éclatais mon poing contre la pierre alors que je voulais fuir à des milliers de lieux d'ici. La forêt aux abords semblait si proche. Il suffisait juste d'avancer un peu... J'engageais mon pas mais au dernier moment je me retins. Il y avait Anne. Je regardais à l'intérieur de l'orphelinat. Elle s'était relevé. Une idée folle me traversa l'esprit.

Dans un geste fou, je partis vers l'intérieur de l'orphelinat juste à côté de Anne et m'approcha d'elle.

-Je vous ai suivi docilement jusque ici et je vous ai aidé à réparer le toit. Un peu d'escapade pendant que vos gardes ne sont pas là vous tente Princesse?

© charney

~Welcome on my mind~

Revenir en haut Aller en bas

avatar

NAO ♥ Love Is A Dangerous Game To Play

ღ╭ Anne Fraser ╮ღ


☆ MESSAGES : 12
☆ ARRIVE(E) DEPUIS : 20/08/2016
MessageSujet: Re: I want so much more than they've got planned - Morgan & Anne   Ven 7 Juil - 16:17

I want so much more than they've got planned
Morgan & Anne
I want much more than this provincial life
I want adventure in the great wide somewhere
I want it more than I can tell

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




Les enfants alités étaient mal en point. Il y avait un médecin au village. Mais comme tout médecin, il demandait de l’argent contre ses remèdes. Anne en achetait quand elle pouvait, mais elle devait aussi faire face à son père. Le clan n’était pas riche, et ils devaient faire face à de grandes dépenses de guerres, on ne pouvait pas nourrir et soigner tous les affamés du pays. Bien entendu, par rapport à de nombreux paysans du clan, les Fraser étaient riches, ils avaient de quoi entretenir plus ou moins bien leur château, ils pouvait participer à des guerres et manger à leur faim. Mais comparé à la richesse de certains autres clans, ils ne se défendaient pas très bien. Toujours est-il qu’il fallait économiser les médicaments. Alors Anne passa un certain moment avec les enfants, à humidifier leur front, changer leurs draps et leur donner de la soupe quand elle estimait qu’ils pourraient peut être se rétablir sans sirop. La fuite de l’Anglais ne passa pas inaperçue. La bonne sœur lança un regard interrogateur à Anne mais celle-ci lui contenta de sourire. Si elle se montrait confiante d’extérieur, elle eut, pendant quelques secondes, peur que l’étranger ne profite du fait qu’elle soit occupée pour s’enfuir pour toujours. Son père le lui reprocherait, son mari lui en voudrait définitivement. Non pas qu’ils oit particulièrement utile, mais ce serait la preuve réelle qu’il n’était là que pour espionner et qu’il allait ensuite aller vendre des informations partout ailleurs. On dirait à Anne qu’elle avait eu tord d’avoir confiance.

Quand elle l’aperçu, appuyé sur le mur face au bâtiment, un léger sourire étira les lèvres de la jeune femme. Il n’était pas parti. Elle ne savait pas ce qui la mettait en joie, le fait qu’elle n’allait pas se faire gronder, ou le fait qu’il soit resté ? Elle aimait biens a compagnie. Peut être trop pour une dame de bonne famille… Elle termina de s’occuper de quelques enfants puis finit par se relever en cherchant du regard ce qu’il restait à faire. Quand Morgan revint, Anne leva les yeux sur lui. Elle haussa les sourcils à ce qu’il disait et ouvrit la bouche :

« Je... »

Quoi ? Non ! Elle ne pouvait pas partir comme ça ! Déjà de une parce qu’elle était venue ici pour aider, de deux parce qu’au château, on savait qu’elle était ici, comment la retrouver s’il lui arrivait quelque chose ? Et de trois, parce que si quelqu’un apprenait qu’elle n’était pas allée là où elle était censée être, elle se ferait corriger c’était certain. Et pourtant… Le rythme de son coeur s’accéléra. Ce n’était pas grand-chose mais c’était presque comme une promesse d’aventure. Ne pas faire ce qu’on attendait de nous, à l’endroit et à l’heure précise où c’était prévu. Changer des plans, mentir. C’était… excitant ? Depuis quand n’avait-elle pas ressenti ça ? Pour si peu pourtant, il proposait juste d’aller ailleurs. Sa curiosité l’emporta. Si elle ressentait cela maintenant, que pourrait-elle ressentir d’autre à ses côtés ? Un léger sourire espiègle étira ses lèvres. Elle fuit plusieurs fois son regard, comme si elle hésitait, avant de dire :

« Je vous suis. »
Made by Neon Demon

~Welcome on my mind~



Gotta feeling that I'm going under
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Your words cut deeper than a knife
Now I need someone to breathe me back to life
Revenir en haut Aller en bas



ღ╭ Contenu sponsorisé ╮ღ


MessageSujet: Re: I want so much more than they've got planned - Morgan & Anne   


~Welcome on my mind~

Revenir en haut Aller en bas
 

I want so much more than they've got planned - Morgan & Anne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Morgane kelterbaum Gagne un QT!!!
» XENOVIPER de Sideshow Freaks
» Histoire du réveil d'une armée nécron
» Déesse d'une vie [Background Anne-Imation alias Tenderizer]
» [Baronnie] Fontoy - Tristan de Navarre von Frayner
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Once upon an End :: Archives-